Bertry, FRUIT, TAINE, BASQUIN
A la recherche du temps perdu....

Carriole

Ducrot Louis, accidenté

Un délit de fuite à Bertry, village berceau de ma famille (Cambrésis - Nord)

En cette soirée du  jeudi 26 avril 1889,  il n'est pas loin de 22 heures,  il fait bien sombre dans la Ruelle à Baudets (aujourd'hui rue Jean de la Fontaine). Point de trottoir, ni d'éclairage public. La rue, comme son nom l'indique, n'est pas très fréquentée. C'est un raccourci pour passer de la rue du Cateau à la rue de Cambrai.Plan bertry

 Au numéro 7 vit un couple de tisseurs, Louis Jh DUCROT et son épouse Louise Séraphine FRUIT.   Louis s'est absenté du domicile pour rendre visite à un voisin.

C'est au retour que le drame se produit : il "rencontre une voiture" qui lui roule sur le corps. Ces circonstances sont pour le moins extraordinaires. Il ne s'agit très vraisemblablement pas d'une voiture automobile, en 1889, nous en sommes encore aux balbutiements de l'industrie et l'hypothèse qu'un "carrosse motorisé" circule dans une petite ruelle de notre village est plus qu'improbable. Nous avons donc affaire à un attelage hyppomobile.

Le conducteur de l'équipage a-t-il pu poursuivre son chemin sans ressentir le choc violent ?  La victime a-t-elle pu ne pas l'entendre arriver ?

Il m'est venu à l'esprit une hypothèse, Louis DUCROT n'aurait pas été totalement en possession de ses moyens, voire aurait eu un malaise le laissant étendu sur la chaussée au passage de la carriole.

Le Médecin du village, dépêché d'urgence auprès du blessé, ne manque pas de faire part de son pessimisme quant à la gravité de ses blessures.  Le pronostic vital est engagé en raison de nombreuses blessures internes. Son diagnostic était juste. Louis DUCROT, 48 ans, succombe le lendemain à une heure de l'après-midi. Ses deux beaux-frères , Rémy LEFEBVRE et Louis FRUIT, s'aquitteront de la douloureuse déclaration en mairie.

Il laisse une veuve de 48 ans et trois enfants:

Louise (1868-1939) qui épousera Célestin MERESSE en 1892.

Catherine (1871-1946) qui épousera Jacques André HERBET en 1893.

Louis (1880-1937) qui épousera Hélène MERESSE en 1909.

A ce jour, je ne suis pas parvenue à savoir si l'auteur de l'accident a été identifié et interpellé. La réponse est peut-être enfouie dans un dossier judiciaire des archives départementales. Ci-dessous les ramifications familiales. On retrouve les patronymes les plus fréquents de mon arbre : FRUIT et TAINE, mais aussi BASQUIN et HENNINO

Arbre ducrot x fruit inpixio

Ducrot ecrase voiture

 

 

 
  • 4 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • LENGLET François
    Une nouvelle "petite histoire" de Bertry et un coucou de ton cousin .
    Voici un coupable possible mais peu vraisemblable : notre cousin Firmin Lemaire qui est né en 1875 et qui a démarré sa carrière comme cocher . J'ai noté quelque part que vous avez des liens familiaux mais lesquels ? lien: https://gw.geneanet.org/fmlenglet46_w?n=lemaire&oc=0&p=firmin&type=tree

    François Marie LENGLET
    • Dominique LENGLET
      • Dominique LENGLETLe 28/04/2021
      ho là là, par les Louvet, Hutin, Sohier, Lanniaux, Sagniez, Denoyuelle, Taine, Pruvot.....

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.