Cetait au temps ...

Clary, une promesse de mariage

Mon Rendez-Vous Ancestral

Comme chaque troisième samedi du mois, un article de généalogie rédigée de manière ludique , sous la forme d'un rendez-vous ancestral improbable dans la machine à remonter le temps.

Le #RDVAncestral, de ce mois me transporte à Clary par un matin d'hiver…

(photo église Clary)

 

Un dimanche de décembre

Onze heures trente, c’est la sortie de la messe dominicale. Il a gelé par nuit, l’atmosphère glacée avait pétrifié les fidèles dans l’église ce matin. C’est une de ces rares matinées franchement ensoleillées.  Quelques familles, en profitent pour s’attarder sur le parvis, se saluer et échanger des nouvelles après l’office.

Je perçois des bribes de conversation.

Des hommes discutent politique. En mai, aux dernières législatives, le caudrésien socialiste Eugène Fievet s’est présenté à la députation et a battu le catésien Albert Seydoux, du parti républicain. Ce sont deux figures qui comptent dans le paysage politique local, chacun a ses partisans et ses détracteurs.

Depuis un an les échanges entre français sont vifs ! Derniers soubresauts de la guerre des deux France qui a agité le pays pendant une bonne partie du XIXe siècle. La loi de 1905 sur la séparation de l’église et de l’état et la réhabilitation de Dreyfus en juillet 1906 ont ressuscité les passions. Toutes les occasions sont bonnes pour s’invectiver. Les femmes l’ont bien compris, inutile d’échauffer les esprits,  afin de détourner la conversation, l’une d’elle lance :

« - l’une des petite FAREZ est à l’affiche,

  - Une fille à François, déjà ? 

  - Mais non ! les filles de François sont bien trop jeunes. C’est son frère Constant qui va marier sa fille. D’ailleurs, on est de la noce, le jour de la Saint Sylvestre !»

Ainsi donc, nous sommes le dimanche 16 décembre 1906. Pour un savoir plus, je m’avance sous le porche de l’église là où son affichées les publications de bans.

Millot x farez

Je vois très bien qui est Mathilde, c’ est la quatrième des six enfants de Constant FAREZ et Darie BOURLET, un couple de brodeurs Clarysiens.

Constant farez x darie bourlet

En revanche j’ignore tout du promis, menuisier à Saint-Quentin, dans l’ Aisne. Il me faut enquêter…

Les plus jeunes ne semblent pas connaître le fiancé, c’est auprès des anciens que j’obtiendrai une piste pour mes recherches : Alfred, le futur marié est un des enfants de Damas MILLOT et Louise DEUDON. Le couple a quitté Clary dans les années 1880, au moment de la crise de la toile, pour s’établir à Saint-Quentin.

Discrètement je m’éclipse, je tiens une bonne piste que j’ai hâte d’exploiter, et il me tarde de boire un bon vin chaud.

Epilogue :

De retour dans le XXIe siècle, bien au chaud, enfin presque, 19 ° au thermostat, j’entreprends mes recherches sur le couple Damas MILLOT x Louise DEUDON. Je découvrirai qu’ils ont eu 6 enfants au moins, entre 1862 et 1882, tous nés et baptisés à Clary.

Damas Michel MILLOT, exerçait initialement le métier de chaufournier (il s’occupait de la production de chaux), peut-être à Caudry où il existe une rue des fours à chaux. Arrivé à Saint Quentin, il se déclare voiturier dans les actes de mariage de ses enfants. Je n’ai pas encore pu trouver sa date de décès.

Son épouse Louise DEUDON, couturière meurt à Saint-Quentin le 21 janvier 1904 à l’âge de 65 ans.

D deudon louise 1904

Des six enfants du couple il demeure beaucoup d’inconnues, je perds la trace des cinq premiers avant ou après leur mariage.

Arbre millot

Alfred le benjamin de la fratrie, et époux de Mathilde FAREZ , s’est engagé dans l’armée pour trois ans dès l’âge de 18 ans. Il intègre le 1er Régiment d’Infanterie en octobre 1900, il semble rapidement s’orienter vers le génie puisqu’il passe sapeur en 1901. Ultérieurement, cette spécialisation le conduira tout naturellement au corps des sapeurs-pompiers de Saint-Quentin . Rappelé en 1914, il passera toute la grande guerre à l’escadron du train des équipages militaires.

Peu après leur mariage le 31 décembre 1906, Mathilde FAREZ est enceinte, le couple demeure à Clary jusqu’à la naissance de leur fils Lucien en Janvier 1908, après quoi la famille s’installe à Saint-Quentin. Dès 1912 ils habitent le 12 place St Quentin, aujourd’hui place de la basilique, Ils y exploitent un café restaurant et hôtel meublé jusqu’en juin 1921.

Place st quentin a st quentin

Je pense que c’est Mathilde qui tient la boutique, puisque de son côté, Alfred exerce toujours la menuiserie, tout comme son frère Ernest.

Ils ont des doigts en or. A l’issue du conflit , la ville est détruite,  rapidement Les affaires sont florissantes, les deux frères créent une société. Lucien fils d’Alfred suivra la même voie, il sera également menuisier et également Sapeur-Pompier.

Creation ste 1921

 

Alfred sera chef de corps des sapeurs-pompiers de Saint Quentin. Père et fils sont présents sur cette photo de groupe prise le 14 juillet 1925. Veuillez excuser la mauvaise qualité de la photo, on m'avait promis une meilleure prise de vue, elle n'est pas venue à temps pour la publication.

Pompiers st quentin

Il meurt en décembre 1945, son épouse Mathilde lui survivra j’jusqu’en 1962.

Le Colonel Stéphane MILLOT, que j'ai présenté via une petite vidéo le jour de la Sainte Barbe est le descendant d’Alfred MILLOT et Mathilde FAREZ. 

En pratique

Vous pouvez retrouver cette famille sur Généanet ICI

Vous pouvez retrouver un article sur Léopold MILLOT  ICI

Vous pouvez revoir la vidéo sur le Colonel Stéphane MILLOT ICI

Si vous disposez d'informations sur les membres de la fratrie Millot, merci par avance de bien vouloir les partager.

Et, pour ne rien manquer de nos ancêtres communs, n'oubliez pas de saisir votre adresse email ci-dessous.

E-mail

Date de dernière mise à jour : Sam 17 déc 2022

  • 7 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • ALFRED MILLOT
    • 1. ALFRED MILLOT Le Ven 27 jan 2023
    Bonjour,
    J'ai déjà vu une photo du 12 place St-Quentin avec mon grand-père et Mathilde. Si je la retrouve je vous ferai signe
    Je peux apporter des précision sur certaines dates .
    J'ai une photo de mon grand-père en tenue de Capitaine.
    Cordialement .
  • Jean-Luc, Marcel DUMOULIN
    • 2. Jean-Luc, Marcel DUMOULIN Le Sam 17 déc 2022
    J'ai eu un copain d'école à Bohain, mais je ne pernse pas qu'il puisse y avoir un rapport avec les tiens. Lers MILLOT sont nombreux dans l'Aisne.
    • Dominique LENGLET
      • Dominique LENGLETLe Lun 19 déc 2022
      je me posais la même question ! Oscar Millot était maire de Bohain, j'aurai peut-être un début de réponse après la lecture de cet article par les généalogistes de l'Aisne.

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.