A la recherche du temps perdu....

Bertry

Armoiries 2

Catégories

  • Famille Wanecq

    Antoine Joseph Wanecq

     

    De Beaurain à Bertry

     

    Antoine Joseph Wanecq nait vers 1753 à Beaurain, petit village du Solesmois, situé à moins de 20 km de Bertry.

    Il exerce la profession de journalier 

    Un journalier est   un habitant du pays, ouvrier agricole, louant sa force de travail à la journée auprès d'un maître de domaine ou d'une exploitation plus cossue, propriétaire ou fermier entrepreneurs de cultures ou d'élevage. 

    C'est peut-être ainsi qu'il rencontre "sa promise" qui habite Bertry. Il épouse avant 1778 Marie Anne Joseph Somain. Le couple aura 4 enfant, Marie meurt, à 33 ans,  en janvier 1787, des suites de couches peu après la naissance du 4è enfant. (3 des enfants survivront)

    Antoine épouse en deuxième noce : Caroline Basquin en août 1787, le couple aura 2 enfants. Caroline meurt à son tour en 1795 à l'age de 39 ans.

    Antoine épouse en 3è noces Joséphine Farez en 1800, il a 47 ans, elle en a 25. Le couple aura 7 enfants. Joséphine meurt en 1816 à l'age de 41 ans, moins d'un an après la naissance de son dernier enfant ! (sur les 7 enfants 3 meurent en bas âge)

    Antoine vivra jusqu'en 1820, il meurt à l'age de 67 ans.

    C'est à partir de cette fratrie de 9 enfants de 3 lits que s'articule toute la descendance des Wanecq de notre famille, que ce soit sur Bertry, Clary ou Montigny, ainsi que dans l'Aisne et la marne.

    Julien Wanecq Mort Pour la France

    Wanecq Alcide x Louvet Anne Elisabeth

    Aimée Wanecq x Emile Fruit

    Wanecq Anne Jeannette x David Pruvot

    Wanecq Jean-Baptiste x Anne Lasson

    Quelques personnages pour lesquels je n'ai pas créé de page spéciale :

    Jules Louvet (1860-1931)  x Léonie Wanecq (1860 x 1940) Jules louvet et leonie wanecque bertry

     

    Paul wanecq Paul Wanecq (Clary)  et photo de droite  Lucienne Wanecq Bertry Noella et lucienne wanecq

     

     

     

  • Famille Ciriez

    CIRIER - CIRIEZ -CIRIE

     

    La famille CIRIEZ constitue une branche mineure de mon arbre puisqu'elle ne comporte que 6 individus en ligne directe :

    Mon ancêtre la plus proche est Sophie CIRIEZ (1800-1856). Elle est mon sosa 39 à la 6è génération, ma, quadrisaïeule,soit mon Arrière-Arrière-Arrière-Grand- Mère.

    Son père, Michel Antoine, tisseur et marchand de vaches est né à Bertry, mais son grand père, tonnelier provenait de Maurois. Cette branche remonte jusque Fresnoy le Grand Dans l'Aisne : Laurent CIRIEZ (~1652 +1687).

    Cassini fresnoy bertry

     

    Geneanet nous apprend que le Nord est, de loin, le Département de France qui compte le plus de Ciriez avec 1781 individus, l'Aisne arrivant en deuxième position avec seulement 154 individus dans la base de données. Au sein du département du Nord, la commune la plus représentée est Bertry, avec 599 individus. 

    Il ne faut pas chercher très loin l'origine étymologique de ce patronyme Il s'agit d'une personne dont le métier consiste en la fabrication  et (ou) le négoce de cire (à cacheter) ainsi que de cierges et de bougies.  Cela peut aussi, par extension, être anciennement un officier de chancellerie. 

    Avant la révolution, le "CHAUFFE-CIRE"  est un officier de chancellerie dont la fonction est de chauffer, amollir et préparer la cire pour la rendre propre à sceller. On l’appelle aussi scelleur, parce que c’est lui qui applique le sceau ; il est assisté d'un "varlet chauffe-cire". Mais l’office de chancellerie n’est pas qu’une « savonnette à vilain » (Nom donné aux procédés de passage de la roture à la noblesse). Tous les actes administratifs font appel à ses fonctions, sous cette appellation d'officier de chancellerie se cache une grande diversité sociale.

    Les secrétaires du roi y côtoient des officiers subalternes qui, eux aussi, jouissent de privilèges, et eux aussi, cherchent à s’élever. Outre la "grande chancellerie" royale, les provinces disposent de répliques miniatures. D’où qu’ils soient les officiers de chancellerie évoluent dans les mêmes sphères, appartiennent aux mêmes élites urbaines et sont pour beaucoup d’entre eux, surtout pour les secrétaires, engagés dans la vie et l’administration de leurs cités. Ils font partie des instances dirigeantes de leurs villes. 

    Cire filtration

            

    Je vous présenterai en cours d'année quelques CIRIER en rapport avec ma famille, ou mon village. Si votre arbre en contient un ou plusieurs, je serais heureuse d'échanger avec vous.

     

     

     

     

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.