Cetait au temps ...

Henri Lansiaux (1893-1918) Mort pour la France.

Henri jph lansiaux

 

Si ce jeune homme, héros de la Grande Guerre, Mort pour la France, ne figure pas au monument aux morts de Bertry, c’est que sa famille a quitté le village alors qu’il était encore enfant.

La photo ci-contre provient du fond Taine-Caille. Avec l'aimable autorisation de ma gen-cousine Anne Tahla.

 

 

De Bertry à Denain

Henri est né à Bertry, le vendredi 10 février 1893, de Louis Lansiaux et son épouse Marie Jph Lemaire. Premier enfant du couple marié l’année précédente, il sera rejoint par un petit frère, Louis, en 1896.

À la fin du XIXe siècle, le tissage traditionnel du lin, de la baptiste, ne paie plus, il est incapable d’assurer des revenus suffisants à de nombreuses familles, elles doivent se reconvertir. Soit, elles investissent dans la broderie ou la dentelle mécanique, en plein essor, mais encore faut-il pouvoir se payer un métier; soit, elles changent totalement d’orientation.

Ce sera le cas de la famille Lansiaux qui partira habiter Denain, pour travailler dans l’industrie, au début du XXe siècle, puisqu’ils sont recensés en 1906 dans leur nouvelle commune.

 

Bertry denain

Denain n’est encore qu’un village au début du XIXe siècle, essentiellement connu pour la bataille éponyme de 1712 et la victoire inespérée de la France face à la coalition du Saint-Empire, grâce au Maréchal de Villars commandant l’Armée du Nord.

La découverte de la houille dans le sous-sol en 1828 et la révolution industrielle vont offrir un avenir tout différent à la petite cité.

Entre 1828 et 1853, quatorze fosses de mines seront ouvertes sur le territoire communal. Parallèlement l’implantation des usines métallurgiques, notamment sidérurgiques, va totalement changer son paysage. En 1837, le premier haut fourneau sera construit à Denain, c’est l’embryon de ce qui deviendra progressivement un géant de l’industrie française : USINOR.

La population passera de 927 habitants en 1800 à 23 200 en 1900. Tout ce petit monde sera logé en partie dans les cités minières, les corons, chers aux ch’tis, surtout depuis que le chanteur Pierre Bachelet les a sublimés. D’autres logeront dans des cités ouvrières, c’est de cas de la famille Lansiaux qui habitera la cité Bessemer. En 1874, la ville de Denain continue son extension vers l’Ouest. Au beau milieu des champs se bâtit la cité Bessemer, un nouveau quartier établi entre le vieux Denain et Lourches, qui est aussitôt appelé le « Nouveau Monde ».

Cite bessener denain

Port denain

Denain devient peu à peu le centre vers lequel se portent les populations du Cambrésis qui peu à peu perdent leur métier.

Dès qu’il sera en âge de travailler, Henri deviendra « charpentier de bateaux » au port fluvial de la ville.

Son frère Louis sera électricien bobinier, il travaille sur des appareils électriques tels que des moteurs ou des générateurs. Basé sur les sites industriels, il intervient lors d’opérations de réparation et/ou de bobinage nécessaires.

La Grande Guerre

Henri, conscrit de la classe 1913 effectue son service militaire lorsqu’éclate la Grande Guerre, par la mobilisation du 2 août 1914. Il est affecté, dès septembre 1914, comme sapeur 2e classe au 1er régiment de génie de Metz, dont la devise est « Toujours Brave ».

En garnison à Versailles, le régiment va être dissous au début de la guerre pour être transformé en « dépôt de guerre » c’est-à-dire un lieu où une partie de l’unité restera à pour y effectuer des missions diverses. Pendant le conflit, les hommes blessés rétablis, les nouvelles classes, les récupérés étaient affectés au dépôt avant de partir ou repartir en campagne.

Quel fut le destin d’Henri? l’honnêteté m’oblige à répondre que je n’en sais rien. Fait-il partie de ceux qui sont restés au dépôt, ou a-t-il été envoyé au front? Aucun élément de sa fiche matricule ne permet de répondre à cette question. Nulle part il n’est fait état d’un bataillon dans lequel il aurait été versé.

S’il a rejoint une unité d’active, notre sapeur a organisé le terrain sur le front. Il a aplani des chemins, installé des passerelles, creusé et consolidé des abris. Tout ce qui consiste à appuyer et faciliter la manœuvre des troupes combattantes. Dans ce cas, Henri aura probablement connu les combats de la 1re bataille de la Marne.

 

Sapeur du genie

Mais peut-être n’a-t-il jamais quitté Versailles où d’autres tâches l’attendaient. Toujours est-il qu’en date du 18 octobre 1915, il est classé dans le service auxiliaire par la commission de réforme de Versailles, raison invoquée : « endocardite mitrale ». Affection cardiaque grave qui peut avoir diverses origines. Elle était relativement fréquente jusqu’à la moitié du XXe siècle en raison de l’absence des antibiotiques. Conséquence, par exemple, d’un rhumatisme articulaire aigu — RAA — contracté dans le cadre d’une angine bactérienne.

 

La protection du reforme n 2 renouard paul btv1b53019536f

L’année suivante, l’avis médical est confirmé, puis son état s’aggrave, le 9 mai 1918, il sera « réformé n° 2 » pour épilepsie essentielle avec crises constatées. L’endocardite infectieuse provoquant des fièvres très intenses, cela n’a rien de très surprenant. Libéré de ses obligations militaires, le malade ne peut cependant pas rejoindre le Nord, en pleine ligne de front, il loge à Paris, chez l’habitant, rue Victor Hugo.

Moins de deux semaines plus tard, il meurt à l’hôpital Saint-Antoine des suites de sa maladie.

Épilogue et annexes

Le statut de réformé n° 1 était réservé aux militaires dont l’invalidité était directement liée au conflit (blessures ou maladies provoquées par les gaz, etc) elle ouvrait droit à une pension.

Celui de réformé numéro 2, relatif aux maladies ou blessures contractées en service, mais sans rapport direct avec un fait de guerre ne donnait pas droit à la pension.

Un secours immédiat de 150 F fut malgré tout alloué à la famille.

Louis, le jeune frère, aurait dû être appelé sous les drapeaux en 1916, mais c’était impossible puisque Denain se trouvait en zone occupée par les Allemands. Il sera appelé sous les drapeaux après la guerre en 1919. Il se mariera et aura deux enfants.

La mère de famille, Marie Lemaire, meurt le 25 février 1927. Son veuf lui survivra pendant une décennie. Il meurt le 11 mai 1937. Il s’était remarié entretemps.

Lansiaux fiche matricule   Lansiaux henri deces

 

 

Afin de compléter vos arbres respectifs , vous trouverez ci-dessous les actes de décès des parents, Louis Lansiaux et Marie Lemaire.

D lansiaux louis 1937    D lemaire marie jph 1927

Nous avons huit ancêtres en commun, essentiellement par la branche Pruvot : 

Parente h lansiaux

 

 

Heureuse avis

 

Cet article vous a intéressé, amusé ou  été utile ?

Le blog ne comporte pas de bouton « like » mais n’hésitez pas à manifester votre satisfaction  au moyen des  cinq étoiles ci-dessous. C’est une autre façon d’encourager mon travail !

Date de dernière mise à jour : Sam 27 jan 2024

  • 13 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Hélène Fréret
    • 1. Hélène Fréret Le Dim 28 jan 2024
    Très bel article, enrichissant, notamment par le rappel historique de Denain dont je ne connaissais que le nom et aussi par ses explications sur les réformés que je garde en mémoire.
  • Jean-Luc Marcel DUMOULIN
    • 2. Jean-Luc Marcel DUMOULIN Le Sam 27 jan 2024
    Bonjour ma Domi,

    Très bien documenté ma cousine, comme d'hab ! Mais les commissions de réforme n'étaient pas très généreuses à l'époque, fallait pas "gaspiller" l'agent du contribuable pour des trouffions ! Je crois, non, j'en suis sur, ça n'a pas changé depuis.
    • Dominique LENGLET
      • Dominique LENGLETLe Dim 28 jan 2024
      hum, pour moi bien chanceux qu'il ait été reconnu MPLF ! Soit on n'aura pas pu prouver que sa pathologie était antérieure, soit il a vraiment choppé un streptocoque à l'armée, une méchante angine suffit.
  • Lauvergne Edith
    • 3. Lauvergne Edith Le Sam 27 jan 2024
    Très intéressant !Bravo !
  • Christiane Bruneau
    • 4. Christiane Bruneau Le Sam 27 jan 2024
    Bel article, clair, net et précis.

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.