A la recherche du temps perdu....

Auguste Herbin

Herbin,

peintre abstrait, est né à Quévy le 29 avril 1882 et mort à Paris le 31 janvier 160.

Il a passé son enfance au Cateau Cambrésis. Il étudie à l'académie des Beaux Arts de Lille  de 1898 à 1901 , puis s'installe à Paris

Il peint d'abord dans le style post impressionniste ; cette influence est visible dans les toiles qu'il envoie au Salon des indépendants de 1906

Dans les années 1940-1950, Herbin invente son alphabet plastique relevant de la synesthésie : une méthode de composition qui part d'un répertoire de 26 couleurs, correspondant chacune à une lettre et à des formes géométriques (triangle, cercle, demi-cercle, quadrilatère), ainsi qu'à une sonorité. Par exemple, la lettre « i » est associée à un cercle et un triangle, à la couleur orange et à la note de musique ré!

Il se rapproche progressivement du cubisme après avoir rencontré Picasso et Braque . En 1912 il participe à l'importante exposition de la Section d'Or. Il suit ses amis à Céret entre 1913 et 1923 où il signera plusieurs œuvres cubistes (Paysage à Céret)2 et supprime la notion de perspective.

Pendant la 1ère guerre mondiale, Herbin est affecté à la décoration d'une chapelle militaire au camp de Mailly le Camp, et plus tard à des travaux de camouflage.

Herbin produit ses premières toiles abstraites en 1917.

. En 1919, Herbin décide d'abandonner le cubisme, pour lui dépassé ; Il réalise alors sa série d'« objets monumentaux ». Cependant ces oeuvres sont très mal accueillies, y compris par les critiques favorables au cubisme. Herbin se retire auCateau Cambrésis. Il épouse en 1922 Louise Bailleux, qu'il a connue dans cette petite ville. 

. En 1946, Herbin met au point son « Alphabet plastique », essai de codification des correspondances entre lettres, couleurs et formes. En 1949 il présente à la galerie La Gentilhommière à Paris son livre L'Art non figuratif, non objectif où il expose son alphabet plastique, livre qui deviendra l'une des références majeures de la peinture abstraite de cette époque

.En 1953, Herbin est frappé d'hémiplégie. Il réapprend à peindre de la main gauche. Sa rencontre en 1956 avec Guy de Lussigny sera décisive dans la carrière du jeune peintre. Cette même année, il offre 24 œuvres à la Ville du Cateau, constituant ainsi une deuxième collection pour le musée Matisse 

Source : Wikipedia

Herbin 125  4 auguste herbin juil171Images

 

Date de dernière mise à jour : 08/03/2019

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.