A la recherche du temps perdu....

Hutin Anne Sophie (1856-1895)

 

En ce mardi 15 juillet 1856, à une heure de l'après-midi, un cinquième enfant se présente dans la famille de Jean Baptiste HUTIN et Anne Sophie HERBET à Bertry (Nord)

C'est une fille, ses parents lui donneront le prénom de sa maman, Anne Sophie. Le père, accompagné de deux voisins, ira la déclarer à l'officier d'état civil le lendemain matin.

Comme la plupart des enfants de cette génération, elle sera mise sur un métier à tisser très jeune avec le reste de la famille.

TroisvillesC'est dans un village voisin, Troisvilles, qu'elle est allée chercher l'élu de son cœur : Jean Baptiste LENGLET.

 Cela n'a pas dû être chose aisée. Les bagarres de territoire sont fréquentes, il ne fait pas bon chasser sur les terres du voisin. Il y eut même un mort au cours d'un pugilat de cet ordre entre des deux villages.

Quoi qu'il en soit nos jeunes gens ne se sont pas laissés impressionner ils s'aiment, et le fruit de leur amour se concrétise par la naissance de leur premier enfant, Adolphine, en 1881.

 Ils se marient à Bertry le 28 février 1882, elle a 25 ans il en a 26. 

Jean Baptiste est charretier. Ce n'est pas simplement une personne qui conduit une charrette. "Charretier c'est un métier !". En voici une explication un peu moins laconique :

 Charretier« Le charretier est le valet de ferme chargé de soigner les chevaux, de les conduire aux voitures et aux instruments auxquels on les attèle. Quand il s’agit de bœufs, le charretier est dit bouvier. Les qualités qu’il doit posséder sont la sobriété, la patience et la force. Son talent consiste à bien connaître les chevaux et à les diriger de la voix et du geste, en les faisant marcher avec régularité. Ce talent s’acquiert surtout avec la pratique et l’exemple, et non par des préceptes théoriques, ceux-ci doivent consister surtout à lui faire aimer les animaux ». (source attelage-patrimoine)

 

 

 

Le couple, comme beaucoup de jeunes gens qui aspirent à une vie meilleure, décide de tenter l'aventure parisienne. Nous situons leur départ avec précision par la naissance de leur deuxième enfant Ernest Thomas à Bertry en mars 1883 et son décès à Puteaux en avril 1884.

Bd wallace 1900 puteaux

C'est un nouveau petit Ernest qui prendra en 1885 la place de son frère disparu.

 

Suivra Jean Baptiste, né le 03 mai 1886 à Puteaux, il perdra la vie en héros au

chemin des Dames dans les combats de l'Aisne le 22 juillet 1917. Puis Eugène Pierre en 1890.

 

 

Une nouvelle grossesse se profile durant l'année 1894, un petit Camille Henri ouvre les yeux sur ce monde le 2 mars 1895. Hélas cette dernière gestation affaiblit Anne Sophie, sa santé se dégrade, le trépas la cueille le 12 septembre 1895

D hutin anne sophie 1895

 

 

 

 

 

 

 

Jean Baptiste prend femme de nouveau en 1899, il épouse Louise Nussbaum.

Il mourra à Nanterre le 8 décembre 1918

D lenglet jbaptiste 1918

 

 

 

 

 

 

Si vous le souhaitez vous pourrez trouver l'arbre en ligne ICI

 
  • 4 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.