A la recherche du temps perdu....

Telechargement 2

Elie Wanecq (1924-1944)

21 avril 1924.

A Condren, petit ville de l’Aisne proche de Tergnier, on enregistre la naissance de Elie Alexandre WANECQ, fils de Florimond et Suzanne NIVART.

Condren vue

Histoire familiale

Le grand-père de Florimond, Henri WANECQ était un berger originaire de Bertry (Nord). Dans les années 1850 Il était parti, avec sa petite famille, vivre à Serain, petit village de l’Aisne situé à une dizaine de kilomètres.

Ascendance elie wanecq

En changeant de département son patronyme s’est transformé en WANEQUE, mais je garderai l’orthographe initiale.

Florimond et son fils n’ont pas embrassé le métier de berger de leurs ancêtres, ils travaillent à la SNCF.

Ils sont arrêtés, à une date que je ne connais pas, et sont déportés le 14 Aout 1942 avec le statut Nacht une Nebel – Nuit et Brouillard – qui est statut des déportés politiques.

Transport du 14 aout 1942

Source : fondation pour la mémoire de la déportation

Ce transport de Paris à destination de Berlin, comprenant une trentaine d'hommes. Vingt neuf français et un espagnol.

Le voyage dure une journée jusqu’à la gare de Trèves. Là, les hommes descendent et attendent un autre train à destination de la gare de Reinsfeld, dernière étape avant l’entrée au camp spécial d’Hinzert. Entre Reinsfeld et le camp, le trajet d’une distance d’environ sept kilomètres se fait généralement à pied

Hin6

Quel que soit le type de lieu de détention, les « NN » rescapés de ce groupe ont connu au moins cinq lieux différents dans le Reich.

Effectif

 

 

Des Questions sans réponse

« Présumés coupables » ?

Furent-ils arrêtés parce qu’ils étaient communistes ?

Ou parce qu’ils détenaient illégalement une arme de chasse ?

Convaincus d’actes de sabotages ?

Elie meurt à Breslau (Allemagne) en février 1944, il n’a pas encore vingt ans.

Quant à son père, Florimond, il décède le 15 avril 1945 en Tchécoslovaquie, dans un lieu intitulé "Rytne nad Bilinou"   encore appelé Hertine. Merci pour votre aide à l'identification

 

 

  • 4 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Catherine Livet
    • 1. Catherine Livet Le 23/04/2022
    Je suis d'accord avec Christiane, Rtynès fait partie du district de Teplice.
    Je travaille actuellement avec l'un de mes stagiaires sur le camp d'Hinzert qui semble avoir reçu beaucoup d'opposants au 3e Reich. En revanche, j'ai l'impression que ce camp servait plus de transit que de concentration. En tous les cas, en 1943, il n'y avait plus de "NN", ils avaient été jugés et dirigés ailleurs.
    Le 15 avril 1945, des prisonniers du camp d'Osendorf ont été évacués mais beaucoup sont morts pendant le transport ; ils ont été inhumés lors d'un arrêt du train en gare de Rtynè. Les corps - au moins 24 - ont été inhumés le 27 septembre 1945, mais seule une poignée d'individus a été identifiée.
    • Dominique LENGLET
      • Dominique LENGLETLe 23/04/2022
      merci Catherine, pour ces informations très intéressantes. Ce post n'était qu'une ébauche pour un article plus long dès que j'aurai reçu les documents du SHD. Je vais creuser la piste "marche de la mort", entre autre.
  • Christiane Bruneau
    apparemment c'est en Tchéquie entre Dresde et Prague . au sud-est de Teplice !!!!

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.