A la recherche du temps perdu....

Réfugiés à Tharon de 1940 a 1943

 

 

La vie s'organise à Tharon, à la villa Ker Gatus.Ker Gatus

 

  

Marie-Antoinette ,"Grand-mère Marie", travaille au Casino de Tharon où elle fait quelques ménages.

 

Léon a 19 ans . Il ne restera pas longtemps en Zone occupée, il passe rapidement en Zone Libre. On sait qu'il passera près d'un mois près de Cahors à St Pierre La Feuille, ou s'est réfugiée la famille Gras, fin 41 ou début 42.

 

Berthe 17 ans et Marcelle 16 ans, vont travailler à l'usine de fabrication des Galettes St Michel  Biscuits saint michel usine agroalimentaire pays de retz loire atlantique 830x449  :

Au début du xxe siècle, un pâtissier Joseph Grellier, fabriquait des petits biscuits dorés dans le bourg de Saint-Michel-Chef-Chef auxquels il donna le nom. La boulangerie est ouverte en 1905, et sa femme, Constance, décide de vendre ces biscuits aux riches dames de Paris qui venaient aux bains de mer, à Tharon  Plage station balnéaire dépendant de la commune de Saint-Michel. La marque Saint-Michel est créée cette année-là. Nous sommes restés de fidèles clients.

 

 Cp fabrique galettes

  Galettes aujourd hui

 

 

 

Rolande  13 ans, est embauchée pour faire du ménage dans une pharmacie, mais elle est trop jeune et doit renoncer à ce travail, elle gardera des enfants.

 Les plus jeunes sont scolarisés.

Ci-dessous un listing, d'aide aux réfugiés de 1941:

Archives tharon 023 liste refugies delepine

 

 Léon a quitté la famille le 1er mai. Berthe et Marcelle qui travaillent aux galettes sont exclues de l'allocation.

Fiche d'allocation au chef de famille :

Archives tharon 027 alloc refugies

Eugène perçoit en septembre 1940 une allocation de 1350 Frs pour 15 jours, ce qui représente l'équivalent 540 € pour faire vivre 10 personnes.

Allocation d'une paire de chaussures pour Adrienne Delépine en 1942

Archives tharon demande chaussures adrienne delepine 1

 

 

 

Allocation de chaussures pour l'ensemble de la famille en septembre 42

Archives tharon 074 demande chaussures delepine

 

 

 

 

 

 

 

Février 1942, Eugène apprend que sa maman, Archange Furgerot,  est décédée le 23. Marie-Antoinette décide de se rendre aux funerailles, accompagnée de Rolande. La mère et la fille n'ont pas de laisser-passer. Toute la région est en zone occupée, mais le Nord est en zone annexée. Elles partent à pied à travers champs pour éviter les contrôles mais elles ne feront pas beaucoup de route. Arrêtées par la patrouille elles doivent rebrousser chemin.

Autre Document, trouvé aux archives de Nantes par Catherine Delrue, Professeur (voir chapitre concernant la famille Angel)

Archives tharon alloc delepine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la famille découvre les joies de la mer.

 tharon-41-42-1.jpg

tharon-1942-rolande-marcelle.jpg

Quelques photos de cette époque : ci dessus Rolande et Marcelle .

ci-après : Eugène, Marie Antoinette et Marc enfant, à l'arrière plan la camionnette qui les a amenés en Loire Inférieure. (nom de la Loire Atlantique à l'époque, et "en Bretagne" à cette même époque....)

Eugène, Marie Antoinette et Marc

 

tharon-41-42.jpg

 

     

 

 

 

 

 Léon eleon-1940.jpgn 1940                                    Marc en 1940        marco-tharon-1940-1.jpg

       

            Sylvain, Marc, Adrienne et Madeleine   Sylvain, Marc, Adrienne et Madeleine Lors de la confirmation de Berthe  Communion berthe 1

Marcelle en 42           Marcelle en 42.jpg   Rolande, devant le meme puitsRolande Tharon1942.jpg Madeleine à la PlageMadeleine-tharon.jpg

 

 

Marcelle encore marcelle1.jpg      marcelle3.jpg        marcelle-tharon-1942.jpg

 tharon-1941-rolande-berthe.jpg Berthe et Rolande.     Rolande Berthe et Marceline.jpg Rolande , Berthe et Marceline,qui va devenir à double titre la belle-soeur de Berthe : Marceline Grasset épousera Léon, tandis que son demi-frère Edmond Guérineau épousera Berthe.

 

Photo de groupe avec des amis de Tharon dont j'ignore le nom, . Au 1er plan assis : Marcel Melin,

tharon-15-9-41.jpg

 

 

tharon-1940-.jpg

En 1940 toujours, à droite à nouveau Marcel Melin.

 Marcel, quelques années plus tard, s'illustrera par des opérations de Déminage avec son copain Raymond Bigot (tué par une mine le 28.09.44).

Je remercie Henri Lepage, historien,  qui m'a permis de retrouve la trace de Marcel Melin ( il habitait Pau ces dernières années) et a ajouté une page spéciale sur son site " Résistance 44"

Un grand merci également  à Michel Alexandre Gautier qui a relaté cet accident en annexe de son livre "la catastrophe du Boivre". et a publié une page sur Chemin de memoire 39/45

Marcel Témoigne : « Ce jour-là, on m’a pris une partie de ma jeunesse. Il y a eu un trou dans ma vie. J’y pense souvent, encore aujourd’hui. C’était mon meilleur copain. Vous savez, à cet âge-là, l’amitié ça compte ! »

-Pour mémoire, notre famille,  qui était rentrée dans le nord depuis 1943, a cru pendant près de 70 ans que Marcel était mort dans l'accident - j'ai eu la chance de pouvoir échanger par mail avec lui pendant une 10è d'années. Marcel Melin, jeune résistant de Tharon est décédé le 16 février 2018 à l’âge de 90 ans. Ses obsèques religieuses ont été célébrées 19 février 2018 en l’église d’EspèsUndurein (64).

Les deux plus agés des enfants Delépine : Léon et Berthe, ont rencontré l'amour, ils se marieront sur place et ne repartiront pas dans le nord. Le frère et la soeur épouseront un frère et une soeur (Marceline Grasset et Edmond Guérineau sont frère et soeur)

Léon Epousera Marceline Grasset en 1943 . 

Berthe et Edmond Guérineau s'unissent le 21 septembre 1942. Nous avons quelques jolies photos de la noce :mariage-berthe Edmond 1942.jpg:

Noce Berthe Edmond 42.jpg

 

les mariés :berthe-et-edmond 21.09.42.jpg

 

Avant de quitter Tharon et de repartir dans le nord avec la famille en 1943, Je vous invite à découvrir la page spéciale sur Edmond Guérineau et Berthe Delépine, réalisée par Jean-Francois, ainsi que la page Léon Delépine, Marceline, Yvonne.

Quelques cartes postales  anciennes de Tharon

Tharon.jpg  tharon-ecole-st-louis.jpgtharon-grand-hotel.jpg

 

 

 

 

 

 

tharon-colonie-vacances.jpg  tharon-jeanne-d-arc.jpg  tharon-le-nid.jpg

 

 

 

 

 

 

La vie à Tharon, fut également pour la famille l'occasion d'être confrontée au plus ignoble drame de ce conflit : la Shoah. J'ai volontairement isolé cette partie  parce qu'elle necessitait à elle seule tout un chapitre, mais elle est indissociable de l'ensemble parce qu'il a durablement marqué notre famille.

Rolande avait une amie Elle s'appelait Esther Angel  (cliquez sur le titre en bleu)

Date de dernière mise à jour : 29/08/2020

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires

  • Gautier Michel Alexandre
    Bonjour. Je suis tombé sur votre site où je constate que vous faites référence à un de mes livres (La catastrophe du Boivre) où j'évoque en annexe la figure de Marcel Melin blessé aux côtés de son copain Raymond Bigot lors d'une opération de déminage sur les bords du Calais à Tharon le 28 septembre 1944. Je vous remercie de cette référence et vous informe que j'ai décrit cet épisode de façon plus détaillée dans un ouvrage plus récents intitulé "Portraits de guerre - Le pays de Retz à l'heure allemande" (Geste éditions). J'ai eu la chance de pouvoir m'appuyer sur le témoignage direct de Marcel Melin lui-même.
    Bien cordialement.
    Michel Gautier
    • Dominique LENGLET
      • Dominique LENGLETLe 25/07/2012
      Merci Beaucoup Michel et grâce à vous, ma famille a pu retrouver Marcel Melin que nous pensions decedé en meme temps que son copain, nous avons repris contact avec lui vvia internet.
  • Tiphaine
    • 2. Tiphaine Le 16/02/2012
    Bravo et merci pour ce beau travail !!!! c'est très intéressant et très bien fait, félicitations !

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.