A la recherche du temps perdu....

le village de la famille Lefort

 Souvenir de montigny

 

Des vestiges, découverts  en 1842, témoignent d'une occupation du site dès l'époque gallo-romaine. Des pièces de monnaie à l'effigie d'Antonin le Pieux ont été trouvées.

. La commune qui comptait 1200 habitants à la fin du 19e siècle n'en compte plus que 569 au recencement de 2015.

Les habitants ont un sobriquet "les gros genoux", plus facile à prononcer que les "Montignaciens" !

 

Le 19 avril 1803 un violent incendie activé par le vent réduit en cendres 27 maisons et autres batîments, ce sont 35 familles ui du jour au lendemain se trouvent réduites à la mendicité.

Le 27 juin 1826 nouvel incendie, le feu qui avait pris dans un grenier détruit cette fois 85 habitations aux toits de chaume. Le village n'est plus qu'un immense brasier.

 

Pluvigner une chaumiere detruite par un incendie au golher

 

 

Quelques représentations du village telles que l'ont connues mes ailleuls, et probablement mes oncles et tantes les plus agés, avant que la famille ne quitte le village pour Clary en 1930.

 

L'église, qui n'offre rien de remarquable a été construite en 1750 (gravé sur l'entrée principale). Elle renferme la tombe des Tamboise, fermiers du Tronquoy.

 

Eglise montigny 2

 

 

Eglise romane

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mairie  ainsi que l'école :

 

Mairie de montigny                                                              Ecole de montigny

 

Et bien sûr "La coop" 

Le magasin faisait partie du réseau des Coopérateurs La Caudrésienne (de Caudry) créé avant la 1è guerre mondiale. l'association a pour activité la production agricole, le commerce de détail à succursales multiples et le sociétariat.

 

La coop 001

 

En dehors du village deux lieu-dits :

"Le bois de Caullery"....situé entre Bertry et Clary....le jour où j'aurai trouvé l'explication, je ne manquerai pas de la donner ici....

On y trouvait : 

La chapelle Notre dame de grâce, qui fut pulvérisée à la fin des années 60 par un automobiliste en excès de vitesse.

Chapelle 001

 

 

 

 


 

 

 Et presque en face : la brasserie, construite en 1905 par Louis Delhaye ( Louis François Delhaye Bertry 1868/Cambrai1941) 

 

 

 

 

On y fabrique de la bière jusqu'à la 1ere guerre mondiale.

 

 

Comme chacun sait le "pinard", distribué généreusement, aidait le poilu à monter au casse-pipe pendant toute la grande guerre. l'habitude est prise au dépens de la bière. la brasserie est fermée", abandonnée. Porphyre Delépine, mon arrière grand-père, viendra s'y installer et y cuire du pain pendant quelques années.

Notre génération l'a surtout connue comme la maison de "Cornozeau" nom des derniers habitants. La vieille dame, toute de noir vêtue,  regardait pendant de longues heures par sa fenêtre, en soulevant un coin de rideau plus trop blanc, elle "surquait" comme on dit chez les ch'ti. Notre imagination d'enfant eut vite fait de l'assimiler à une sorcière. 

De nos jours, le batiment a presque entièrement disparu , la haute cheminée a été partiellement démontée. le lieu sert de stockage à une entreprise de

maçonnerie (Boniface)                                       Brasserie

 

autre lieu-dit : Le Tronquoy

 

  Le domaine du Tronquoy existe déjà en 1079. Il connait un accroissement important au XIIIe siècle grâce aux donations de différents seigneurs.

la propriété passe au mains des Leclercq vers la seconde moitié du XVIe siècle, à l'époque des guerres de religion. La Veuve Leclercq, qui gère la ferme principale, se remarie en 1724 avec Pierre Joseph Tamboise, dont les descendants occupent toujours les lieux.

l'Abbée Duthoit relate dans son ouvrage sur Montigny :" Marie Stuart, veuve du roi François II avait envoyé des troupes combattre les huguenots dans nos régions. De sanglants combats eurent lieu près de chez nous... parmi les blessés de la bataille un officier écossais aurait été transporté au Tronquoy. Il s'appelait "Max Tambo-see" du nom d'un lac écossais près duquel il serait né. Il y fut bien soigné. Il guérit. il resta à la ferme et s'allia à ses bienfaiteurs par mariage. en francisant son nom, la famille Tamboise prenait le départ. Voilà pour la légende.

C'est en 1771 que le domaine du Tronquoy, situé à l'origine sur le terroir de Caudry, est intégré à la paroisse de Montigny. Le domaine, était composé à l'origine de 3 fermes distinctes. Vendues comme bien nationale pendant la Révolution, elles furent toutes les 3 rachetées par l'influente famille Tamboise.

 

3e ferme du Tronquoy

 

Montigny Lez Dallas :

 

Avant de clôturer la présentation du village, il me faut parler de la recherche de pétrole. Derrick

Un forage fut entrepris en 1965 au lieu-dit l'Epinette, chemin de Bertry, pour le compte de la Compagnie Française des Pétroles en Metropole. Pendant plusieurs mois, jour et nuit le sol fut fouillé jusqu'à une profondeur de 1680 m . Il semble que le resultat ne fut pas à la hauteur des espérances. Le projet s'arrêta.

 

Pompe derrick

Sous-pages :

Date de dernière mise à jour : 01/03/2018

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.