A la recherche du temps perdu....

La ch'tite famille

Pour que nos ancêtres prennent vie au fil de la plume 

  • L'enfant né sans vie

    Mon arrière-grand-mère ayant eu deux "enfants nés sans vie" avant la naissance de mon grand-père, je me suis posée la question de l'enregistrement de ces enfants.

    Pour commencer, j'ai commis l'erreur de rechercher leur trace, sans succès, dans les actes de naissance. Il n'y figurent pas. 

    La trace de leur passage sur terre figure uniquement dans les actes de décès. La Question de l'enregistrement ou pas à l'état civil n'est pas récente, depuis plusieurs siècles elle conditionne la reconnaissance de la personnalité juridique de l'enfant.

    En effet, la «  déclaration du Roy  »  faite par Louis XV en 1736, traitait déjà de cette question. Après la Révolution, il faudra attendre un décret du 4 juillet 1806 pour que la question soit abordée. Ce décret énonce que :

    «  Lorsque le cadavre d’un enfant dont la naissance n’a pas été enregistrée sera présenté à l’officier de l’état civil, cet officier n’exprimera pas qu’un tel enfant est décédé, mais seulement qui lui a été présenté sans vie. Il recevra de plus la déclaration des témoins touchant les noms, prénoms, qualités et demeure des père et mère de l’enfant, et la désignation des an, jour et heure auquel l’enfant est sorti du sein de sa mère. Cet acte sera inscrit à sa date sur les registres de décès, sans qu’il en résulte aucun préjugé sur la question de savoir si l’enfant a eu vie ou non  ».

    Ce qui signifie clairement que l'enfant né sans vie n'est pas une personnalité vivante, il ne peut avoir ni patronyme, ni recevoir de prénom, avec les conséquences, notamment successorales que cela peut avoir.

    Cette situation d'inexistence légale a perduré jusqu' en 1993.

    La loi du 8 janvier 1993 énonce que 

    «  Lorsqu’un enfant est décédé avant que sa naissance ait été déclarée à l’état civil, l’officier de l’état civil établit un acte de naissance et un acte de décès sur production d’un certificat médical indiquant que l’enfant est né vivant et viable et précisant les jours et heures de sa naissance et de son décès.
    À défaut du certificat médical prévu à l’alinéa précédent, l’officier de l’état civil établit un acte d’enfant sans vie. Cet acte est inscrit à sa date sur les registres de décès et il énonce les jour, heure et lieu de l’accouchement, les prénoms et noms, dates et lieux de naissance, professions et domiciles des père et mère et, s’il y a lieu, ceux du déclarant. L’acte dressé ne préjuge pas de savoir si l’enfant a vécu ou non  ; tout intéressé pourra saisir le tribunal de grande instance à l’effet de statuer sur la question.  »

    En 2008, la situation a de nouveau évolué grâce à des décisions de la cour de cassation :

     L’acte d’enfant sans vie est un simple acte enregistré par l’officier d’état civil, qui se borne à constater l’existence de l’enfant, mais qui ne lui confère aucun droit. Il s’agit d’un pur acte symbolique d’individualisation de l’enfant qui n’a aucune personnalité juridique, mais  cette individualisation se fait notamment par la possibilité offerte aux parents de donner des prénoms à l’enfant et de le faire figurer comme enfant sans vie sur le livret de famille, et d'organiser ses funérailles.

    J'ai donc enregistré comme suit sur Heredis :

    Enfant ne sans vie heredis

     

     

     

     

  • Voeux 2021

    Belle et Bonne année 2021

     

    Meilleurs voeux

     

    Avant toutes choses,  que vous soyez un fidèle lecteur ou un passionné de passage, un grand MERCI à vous qui me faites l'honneur de suivre mes publications.

    Mes remerciements vont également à toutes les personnes qui m'ont confié des photos, des documents, pour l'illustration des différentes rubriques.

    Ainsi qu' à tous les généalogistes, blogeurs, qui m'ont aidée, conseillée, encouragée pendant toute cette année.

    Et enfin, Merci à mon mari, pour sa patience et pour sa collaboration puisqu'il est mon premier relecteur.

    Mes vœux :

    Il y a les vœux que je formule pour notre entourage, la famille, les amis, les collègues ils prennent la forme de souhaits :

    Vœux "généralistes" de

    Santé, de Bonheur, de Réussite et de Prospérité.

     

    mais aussi les vœux que je formule à l'attention des chercheurs d'ancêtres.

    Vœux "généalogiques" de

    Patience, d'Inspiration, de Découvertes et de Chance.

     

    Puis il y a les vœux que je formule pour moi-même, ils prennent la forme de résolutions et d'objectifs.

     Il me suffira de respecter la  nouvelle organisation mise en place début novembre avec mon "bujo" ( journal agenda) et aqui se résume en une Phrase : ne pas me laisser deborder, dévorer...si je m'y tiens pendant une année entière, ce sera déjà énorme!

     

    Que 2021 me permette de continuer à vous inspirer,

    à vous émouvoir et, si possible, à vous être utile.

     

    Quelques cartes anciennes :

    S l1600

     

     

    J'admire la formule de souhaits "pour un heureux, salubre et long viatique"

     

     

     

     

     

     

      Carte postale voeux 1902 Je suis toujours surprise par le fait qu'ils écrivaient au recto !

     

    Bonne annee 1920

     

     

    1920, il faut repeupler la France, il y a un petit côté "chair à canon" qui me chiffonne.

     

     

     

     

     

     

     

     

  • La prière du Généalogiste

     

    Sommes nous hantés par la mémoire de nos ancêtres ?

     

    Un traumatisme historique peut-il se transmettre à des générations qui ne l’ont pas vécu ? Sommes-nous les gardiens du passé de nos ancêtres ?

    A ces questions j'ai trouvé un joti texte qui pourrait être une réponse partielle :

    Une partie de réponse trouvée dans ce texte :

    "Je libère mes parents du sentiment qu'avec moi, ils ont echoué.

    Je libère mes enfants du besoin de m'apporter de la fierté ; qu'ils écrivent leurs propres voies selon leurs coeurs, celle qui murmurent tout le temps dans leurs oreilles.

    Je libère mon partenaire de l'obligation de me compléter.

    Je ne manque de rien, j'apprends avec tous les êtres, tout le temps.

    Je remercie mes grands-parents et mes ancêtres qui se sont rassemblés pour que je puisse respirer la vie aujourd'hui.

    Je les libère des échecs passés et des désirs insatisfaits, conscient qu'ils ont fait de leur mieux pour résoudre leurs situations dans la conscience qu'ils avaient à ce moment-là.

    Je t'honore, je t'aime et je te reconnais innocent.

    Je me mets à nu devant vos yeux, afin que vous sachiez que je ne cache rien ou ne dois rien d'autre que d'être fidèle à moi-même et à mon existence même, et que je marche avec la sagesse du cœur, je suis consciente que je réalise mon projet de vie libre des liens familiaux invisibles et visibles qui pourraient troubler ma paix et mon bonheur, qui sont mes seules responsabilités.

    Je renonce au rôle de sauveur, d'être celui qui unit ou répond aux attentes des autres.

    J’apprends à travers, et seulement à travers, l'AMOUR, je bénis mon essence, ma façon d'exprimer, même si quelqu'un ne me comprend pas.

    Je me comprends moi-même, parce que moi seule ai vécu mon histoire ; parce que je me connais, je sais qui je suis, ce que je ressens, ce que je fais et pourquoi je le fais.

    Je me respecte et m'approuve.

    J'honore la Divinité en moi et en toi ...

    Nous sommes libres."

    (Cette ancienne bénédiction a été créée en langue nahuatl, parlée depuis le VIIe siècle au centre du Mexique et concerne le pardon, l'affection, le détachement et la libération).

    Psychogenealogie

     

  • Joyeux Noel 2020

     

    Un aussi bon Noël que possible à tous

     

    compte tenu des circonstances exceptionnelles.

     

    Noel 2020

  • Aimable Delhaye

    Aimable Joseph DELHAYE voit le jour à Bertry le dimanche 12 mars 1775. Eglise N D de la Visitation Bertry

    Bertry, petit village de quelques 1500 âmes en 1770, situé en Cambrésis.

    Il est le fils de Philippe DELHAYE, 27 ans,  et d'Anne Thérèse LOUVET 32 ans, modeste couple de mulquiniers, (tisserands en batiste)

    A sa naissance il a une sœur Anne Thérèse âgée de 3 ans (1772-1806) viendront ensuite deux autres filles, 

    Anne Sophie (1778-1781), puis une demi-soeur, Adeline Josephine (1810-1814), au remariage de son père avec Anne Lenglet.

    À la veille de la Révolution Française les armées royales sont recrutées  par enrôlement volontaire et racolage ou par un recrutement fort impopulaire des troupes provinciales -appelées milices- le tirage au sort.Tirage au sort

    Dès le 16 décembre 1789, l'Assemblée  propose que la Garde nationale se recrute exclusivement par engagement. Ce système étant tout à fait en accord avec les principes de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. C'est le début de l'ère des volontaires .

    On assiste à un véritable engouement patriotique en 1792 lorsque est déclarée "La Patrie en Danger". Pour l'instant le nombre des engagements est encore suffisant car la France n'est pas encore en guerre. Mais les choses ne vont pas tarder à se gâter.  La fougue, l'enthousiasme, ne suffisent pas à combler un manque de formation,  la pénurie de matériel et la maigre solde.

    Aimable et sa famille ont vu la révolution arriver et bouleverser la vie du village, depuis le recensement du 27 septembre 1790, se succèdent les nouveaux représentants de citoyens. En 1791, les biens des communautés religieuses et des anciens seigneurs ont été confisqués. Certains villageois, effrayés par la violence et craignant pour leur intégrité physique font le choix de quitter le pays. Aimable n'a que 18 ans. Il fait connaîssance de la Terreur.

    Le 20 février 1793, la Convention, décrète que tous les citoyens de 18 à 40 ans, non mariés ou veufs sans enfants, sont mis en état de réquisition permanente à hauteur de 300 000 hommes renouvelables. Un tableau de répartition fixait le contingent pour chaque département. Cet appel est complété par l'appel de 300 000 gardes-nationaux. La durée des obligations militaires n'est pas prévue car on est  " en réquisition permanente pour le service des armées, jusqu'à celui où les ennemis auront été chassés du territoire de la République".

    Sous la révolution, le tirage au sort persiste et les miliciens sont appelés «défenseurs conscrits», ou plus simplement «conscrits».

    Aimable a-t-il tiré un mauvais numéro ou était-il volontaire, toujours est-il qu'il se retrouve canonnier dans l'armée de la République.

    Or l'armée de la République traverse une mauvaise passe : au Nord les coalisés prussiens, autrichiens menacent d'invasion. Après plusieurs tentatives infructueuses face aux Autrichiens du général Kaunitz, les soldats réussissent le 18 juin 1794 à franchir la Sambre au niveau de Charleroi. Après un siège d'une semaine, les Français s'emparent de la ville le 25 juin 1794. S'ensuit la victoire de Fleurus.

     La France est sauvée de l'invasion. C'est le début de la seconde annexion des Etats de Belgique.

    Les troupes du Général Moreau, Commandant en Chef de l'Armée du Nord, sont réparties dans la ville de Bruges et Gand, pour s'y reposer des fatigues et des maladies essuyées dans cette courte mais pénible campagne.

    Blessure, maladie ? nous n'en savons rien. Le bulletin de décès ne le précise pas. Vous noterez que ce bulletin est rédigé au nom de "Dellet" en lieu et place de Delhaye Aimable Joseph, le canonnier de la République meurt à Bruges le mercredi 10 décembre 1794 à l'âge de 19 ans.

    Delhaye aimable

    Delhaye aimable1

     

     

     

     

    Les conscrits

    Ces morts pour la Patrie de l'époque révolutionnaire sont un peu les oubliés de l'Histoire.

    Rien que pour Bertry ce sont une trentaine de soldats qui trouvèrent la mort hors de France - Belgique, Pays-Bas, Suisse, Italie, Espagne Prusse-

    "Quelques uns moururent de leurs blessures, mais la plupart de fièvre lente, nerveuse, putride ou même toxique. D'autres d'hydropisie*, un de typhus, un autre d'éthisie** et enfin de dysenterie. Ces décès s'échelonnèrent entre le 5 mai 1793 et le 31 mars 1814" - E; du Chesne-

     le cas de André Auguste Joseph Delhaye, en est un autre exemple.  Petit-cousin d'Aimable  (cousin issu de germain), né en 1774. Chasseur au 12è régiment. Il décède le 10 mars 1809 d'hydropisie  à l'hôpital militaire de Liège ***. 

    Abbaye saint laurent

     

    * Hydropisie : œdème généralisé.

    **Ethisie : amaigrissement extrème.

    ***En août1789, la révolution éclata à Liège. L'abbaye Saint-Laurent vit passer l'état-major prussien venu rétablir l'ordre dans la cité, puis l'armée républicaine française considérée comme libératrice par la population, puis les troupes autrichiennes, victorieuses à leur tour en entrant dans Liège. L'armée française repris Liège alors que les moines s'étaient dispersés, beaucoup s'étant réfugiés en Allemagne. Les portes du couvent abandonné furent forcées pour y installer un hôpital militaire e1792. Le monastère fut officiellement fermé par le pouvoir révolutionnaire français en juillet 1794, et depuis cette date jusqu'à l'époque contemporaine, les bâtiments furent conservés grâce à cette mutation en hôpital militaire.

    J'adresse un très Grand MERCI à Jacky Foubert pour m'avoir transmis ce précieux document relatif au décès d'Aimable Delhaye.

     

     

  • Saint Eloi 1er décembre

    La vie de saint Eloi.

    Eloi Evêque de Noyon (né vers 588 - mort le 1er décembre 660) . Orfèvre et monayeur.

    Grand argentier sous Clotaire II, il devient trésorier sous Dagobert. Sa sagesse est telle qu'il conseille et reprend même les rois. Nommé évêque de Noyon en 640, il part convertir les Flandres avec Saint Ouen. De retour en France il est rappelé pour présider le conseil royal sous Clovis II.

    Eloi est le Saint Patron des :  orfèvres, joailliers, graveurs, forgerons, mécaniciens, chaudronniers, cheminots (en Belgique), horlogers, mineurs, taillandiers, batteurs d'or, doreurs, tisseurs d'or, monnayeurs, serruriers, cloutiers, fourbisseurs, armuriers, balanciers, épingliers, aiguilliers, tireurs de fils de fer, ferblantiers, fondeurs, lampistes, loueurs de voiture, voituriers, cochers, vétérinaires, selliers, bourreliers, maréchaux-ferrants, charrons, carrossiers, charretiers, éperonniers, maquignons, fermiers, laboureurs, valets de ferme, pannetiers, vanniers, bouteillers, mais également du matériel et des militaires logisticiens.

    La tradition de Saint-Eloi etait une tradition forte dans "les Hauts De France", plus précisément le Nord et le Pas de Clais, terres agricoles et terres de metallurgie .


    Generalites confrerie saint eloi

     

     

    Il n'y a pas si longtemps,au milieu du siècle dernier,  la journée débutait  par la messe de St Eloi, suivie de la bénédiction des chevaux et du matériel. Les agriculteurs paraient leurs animaux, les crinières etaient ornées de tresses et de rubans.

    Une procession s'ensuivait ou, un cortège dans les villes industrielles où la fête pouvait avoir un caractère moins religieux.

     

     

     

     

     

     

    Photo chevaux st eloi     Procession st eloi douai

     

    La journée se poursuivait en banquets, chansons  et soirées animées.

    Divers 008

     

     

    Divers 034

    Divers 010

     

     

    Divers 013

    Divers 15

     

     

    Divers 032

     

     

     

     

     

     

     

    Divers 033

     

     

     

     

     

     

     

     

    Non ! non ! non Saint Eloi , il n'est pas mort

    Bonne fête à tous !

  • Calendrier de l'Avent

    L'Avent, cette période d'attente, les 24 jours précédent Noel...D'attente ? mais quelle attente ?

    2020 cette année très spéciale dont nous n'attendons plus grand chose hormis qu'elle disparaisse.

    Le calendrier de l'Avent trouve ses origines au XIXe siècle, dans les familles protestantes allemandes, où l’on donnait chaque matin pendant cette période des images pieuses aux enfants. C’est encore un Allemand, l’éditeur Gerhard Lang, qui eut l’idée de commercialiser les premiers calendriers décorés de petits dessins, en 1908. C’est dans les années 1920 que les petites fenêtres de carton font leur apparition.

    Dans la série des nombreux challenges,il existe celui-là :#Calendrierdelavent

    Le principe est le même que pour le challenge AZ : publier un article par jour sur le thème de Noel ou en rapport avec cette période de décembre. Le principal défaut de ce dernier challenge est qu'il est situé immédiatement après l'autre. Problème de calendrier. Il y a quelques années le Challenge AZ se déroulait en juin. L'année était donc équilibrée. Depuis qu'il a été déplacé en novembre, les deux  opérations se catapultent et cela ne me convient pas.

    On peut m'objecter que multiplier les sujets contribue à dynamiser la fréquentation d'un blog, c'est certainement vrai. Il est tout aussi vrai que submerger le lecteur d'informations ruine son intérêt et écrire sous la contrainte d'un timing aussi serré ruine mon plaisir.

    Cependant on apprend toujours,  j'ai ainsi découvert Genially "l'outil qui donne vie à vos contenus" grâce à mes amies du groupe Facebook "De la génélogie à l'écriture. J'ai donc créé un Calendrier, pour sacrifier à la tradition. Il est tout simple : en glissant la souris sur chaque étoile apparaît le nom d'une personne de mon arbre, Noël, Noëlle ou Noëlla....et j'en ai encore en réserve, notamment des contemporains.

    Les informations concernant ces personnages sont dans mon arbre Généanet 

         Mon "Avent Genealogique" ICI

      

     

     

  • Jean Lefort 12 Novembre

    Carte anniversaire homme

    Heureux anniversaire à Jean Lefort.

    Jean naît le 12 novembre 1931 à Joncourt, petit village de l'Aisne où ses parents Maurice Lefort et Mathilde Masclet sont agriculteurs.

    Maurice, le cousin de ma grand-mère maternelle etait également le parrain de ma maman .Maurice et mathilde lefort parrain rolande 1

     

    1931 :

    En mai de  cette année là on a inauguré l'Empire State Bluiding à New york Manhattan skyline empire state building

     

    Tandis que le 7 novembre, Mao Tse Toung proclamait la République Sociétique Chinoise. Mao 1931

     

    Ton parrain sera Gilbert Lefort, frère de Maurice. Ta marraine sera Berthe Masclet (future épouse Boniface), soeur de Mathilde.

    Une photo de communion (1942)  hélàs de piètre qualité, la prise de vue est déformée : Communion jean lefort

    mais lorsque la chenille a muté en papillon, quel beau jeune homme !

    Jean lefort armee

    Pas surprenant que Mademoiselle Marie-Jeanne WIZNIEWSKI soit tombée amoureuse !Mariage jean lefort Jean et marie jeanne lefort 1

     

    2018 avec maman, ce qui me donne l'occasion de te souhaiter à nouveau un Très Heureux Anniversaire, Tchin Tchin !

    Jean lefort rolande 24 04 18   Jean lefort et rolande 24 04 18

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • En mémoire d'Esther Angel

     

     

    Poeme deportation

     

    Esther, tu étais l'amie de maman.Toutes deux réfugiées avec votre famille à Tharon-Plage (44).

    Vous n'aviez pas 16 ans.

    Tu chantais, Bei mir bist du schein, cette célèbre chanson d'amour traditionnelle yiddishtoi qui avais été élevée dans le culture Ladino.

    Tu aurais eu 94 ans ce 9 novembre, mais la vie pour toi s'est arrêtée dans le plus immonde des lieux, Auschwitz.

    Esther Enfant, puis Adolescente avec ses soeurs et cousins à Berck-Plage,

    8 009  Tharon 1940 Famille Angel.jpg 

     Esther .jpg Esther quelques mois avant son arrestation.

     

    Une partie de mon site familial est concacrée à la famille ANGEL, vous pouvez en prendre connaissance ici 

     

     

  • Vitaux Jean-Cornil 4 novembre

     

    Procession a bertry

    Reconnaissez-vous ce petit berger, en tête d'une procession à Bertry ? Procession des rogations ou de la fête-Dieu ? 

     

    Jean-Cornil VITAUX, se trouve être l'arrière-petit-cousin de mon père par les PRUVOT de Bertry , et l'arrière-petit-cousin de ma mère par les LECOMPTE de Clary. Par ailleurs, la famille Vitaux a toujours entretenu des liens étroits d'amitié avec la famille Lenglet.

    Jean Cornil naît à Bertry le 4 novembre 1927, de Frédéric et Ismérie HERBET. A sa naissance il a deux soeurs, Flora née en 1922 et Marie-Louise née en 1925.

    Il fait sa communion solennelle à la fête Jeanne d'Arc, qui se situe le 2è dimanche du mois de mai, donc le Dimanche 14 mai 1939

    J cornil vitaux communion

    Frédéric,le papa, est connu pour avoir été facteur pendant 35 ans à Clary, Caullery, Ligny et Caudry, mais il est également petit cultivateur.

    C'est cette profession qu'exercera Jean-Cornil, il fréquente le cours d'agriculture de Clary (le 2è à gauche):Ecole agriculture clary

     

    Jean Cornil épousera Paulette Leclerc à Caudry en 1954. Le couple aura un fils, Pascal.

    Jean Cornil a quitté ce monde le 12 mai 2013 à l'age de 85 ans.

     

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.