A la recherche du temps perdu....

Constant. 23 septembre

Projo constant lefebvre

Plusieurs "Constant " dans mon arbre, mais aucun en parenté directe récente.

Finalement je choisis de braquer le projecteur sur Constant Lefebvre.

Hérédis me confirme que nous avons, à ce stade de mes entrées, 49 ancêtres en commun, et qu'il est le petit-fils d'une ancêtre à la 8è génération Marie Philippe Delhaye (1735/1810)

Constant, fils d' Auguste, Mulquinier et de "Geneviève" Poulain, a vu le jour à Bertry le 30 novembre 1798. 

Outre le fait qu'il a épousé une Wanecq, ce qui lui a valu une 1ère gommette virtuelle de signalisation, il a de nouveau attiré  mon attention par le fait qu'il figure dans "Le journal d'un Pasteur protestant au XIXè siècle" de Jean-Baptiste PruvotLivre jb pruvot

J'y ai lu que, protestant, c'est Constant qui emmène son cousin Jean-Baptiste Pruvot pour la 1ère fois au Temple d'Inchy en Cambrésis, ce qui va déterminer le choix religieux et donc la carrière de Jean-Baptiste.

Je n'en suis qu'au tout début de mes recherches sur le protestantisme au sein de ma famille, il m'est difficile d'aller plus avant sur ce thème.

Constant est tisseur, son épouse Florine Wanecq est fileuse, le couple qui s'est uni le 26 mars 1823  aura au moins 6 enfants :

Henri Xavier (1825), Auguste (1827), François (1829), Constant (1831), Isaac (1833), Irénée (1840).

Le 16 juin 1854, C'est Auguste qui viendra déclarer le décès de son père à Bertry, rue du Nouveau Monde (le nouveau monde est le quartier protestant, aujourd'hui rue Victor Hugo). Clément avait 55 ans, son épouse Florine 51 ans. D lefebvre constant 1854

Peu de temps après le décès de Constant Lefebvre, sa veuve, avec ses 4 derniers fils, embarquera pour l'Algérie.

Ils feront partie de la cohorte des colons du XIXè siècle, poussés hors de France par la misère, pour cultiver un lopin de terre.

Sur les quatre fils, trois resteront célibataires, un seul, Irénée se mariera en 1872 à Jeanne Froissard. François cultivateur mourra en 1889  et Isaac, journalier,  en 1895.

Quant à Constant Lefebvre Junior, il ne survivra pas aux difficiles conditions de la,vie en Algérie, la chaleur, la malnutrition, les épidémies engendrent une forte mortalité parmi les nouveaux colons.

Constant mourra le 21 juin 1861 à l'hôpital militaire de Blida.D lefebvre clement 1861

 

Vue de Blida :Blida rue et hopital militaire algerie vieille carte postale 1

 

 

.

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 29/09/2020

  • 8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.