A la recherche du temps perdu....

Lenglet... l'anglaise ?

Pochoir lettre l

 

 

 

....comme Lenglet ...! pourquoi pas Clin d oeil 1

Beaucoup s'accordent à penser que  "Lenglet", quelque soit la façon dont on l'écrit, signifie "celui qui vient d''Angleterre" .

 

On rencontre malgré tout d'autres hypothèses  telles que :

"diminutif de langle, nom topographique issu du latin angulus, designant la maison situee a l'angle d'une rue ce nom a du s'appliquer a l'habitant de cette maison" .

ou encore :

"Il existe un hameau de ce nom dans le Pas-de-Calais et, par extension, on a pu nommer ainsi des familles qui y vivaient ou qui en étaient originaires." 

mais aussi :

"Dans les annales du Cambrésis, il est fait mention des seigneurs de l'Anglée. le Chevalier Eustache L'Anglée assista en 1096 au tournoi d'Anchin. "L'Anglée" viendrait d'angulosus locus et désignerait un lieu à angles, resserré, étroit."

Comment faire le tri parmi ces hypothèses, toutes aussi crédibles les unes que les autres ? je me suis donc décidée à tenter une expérience : le test ADN. Je n'engageais pas une fortune, pour moins de 50 € je pouvais espérer avoir un début de piste.

Voici le résultat. Je ne prétends pas que ce soit La Vérité, mais l'acception la plus courante semble également être la plus plausible. Lenglet (prononcé

Linglais en patois du Nord)  serait celui qui vient d'angleterre.

Mon adn

 

Il nous faut donc remonter à la guerre de 100 ans.

Lorsque Édouard III d'Angleterre avec son armée de 40 000 hommes n’ose pas s’attaquer à la ville de Cambrai ,bien fortifiée et protégée, mais vient attaquer le sud-est du Cambrésis. Tous les villages dont Bertry, Troisvilles, Crèvecœur, Esnes, Clary, etc, subissent les exactions des soldats pilleurs violeurs, tandis que Le Cateau-Cambrésis reste protégé par ses remparts.

On en trouve trace dans ces témoignages :

 –  Le Roi Édouard III fait part de son contentement à l’Évêque de Canterbury :« Nos gens détruisent communément, en large, douze à quatorze lieues de pays, et tout le pays est moult vidé de blés, de bétail et d’autres biens… ›› 

 – Jean Froissart dans ses Chroniques décrit la vengeance de ces charognards qui n’ont pu entrer, après six semaines de siège, dans Cambrai: "Les Anglois enforchoient femme gisants d’infants, femmes mariées et bonnes filles, et aux josnes enfans copoient à l’ung ung pied, à l’autre les oreilles, aux autres le nez et à aulcuns crevoient les yeux et disoient : Ché pour che qu’il vous souvienne que le Roi d’Angleterre et les Anglais ont esté en Cambresis! ".

Merci à mon cousin François Lenglet, pour son étude patronymique visible ici :

 

Cela dit je reste dibutative quant à mon pourcentage supérieur à 80 % d'origine anglaise, depuis le temps l'ADN aurait bien pu se dissoudre un peu, non ?

j'échafaude donc quelques hypothèses, il y aurait eu, si j'ose l'expression ,"une piqûre de rappel" à une époque récente. j'exclus des amours reconnaissantes avec un membre des armées alliées des 2 guerres du XXè siècle, c'est mathématiquement impossible, les dates ne collent pas. 

Je remonte au XIXè siècle et là j'ai deux cas possibles : soit une relation volontaire ou contrainte avec un soldat de l'armée d'occupation après la défaite de Napoléon, soit lors du "renouveau" protestant un des pasteurs anglais du village n'aurait pas distribué que la bonne parole...

Tout cela n'est qu'hypothèse...

Adn genealogie

 

Date de dernière mise à jour : 17/11/2020

  • 7 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Catherine Livet
    • 1. Catherine Livet Le 13/11/2020
    Plus on pense avancer et plus on se trouve face à de nouvelles questions
  • Marie
    Ça m'intéresse, car j'ai aussi des LANGLET-LENGLET (c'est le nom de ma maman) dans le Brabant wallon.
    Il y avait cette idée d'une possible origine anglaise depuis toujours dans la famille, mais je dois dire que depuis que j'ai commencé ma généalogie, j'écarte de plus en plus cette idée, car dans les registres les plus anciens du village d'Ohain (en Belgique), on trouve parfois ce nom écrit L'ENGLET ou L'ENGLEZ, avec une apostrophe. Dans la même région, on trouve aussi des LENGELÉ ou L'ENGELÉ, des ENGLEBIENNE ou ENGELBIENNE, et de nombreux Englebert ou Engelbert, du germanique 'ingil' ou 'engel', ange, et 'berth', briller, paraît-il. Du coup, je pencherais plutôt pour une origine francque... (ce qui serait plus raccord avec le test génétique de mon fils qui était Britannique à... 0% !)

    Ces tests sont parfois étonnants.

Ce site comprend de nombreuses photos.

Pour une meilleures visibilité n'hésitez pas

à cliquer sur chacune d'elles afin de l'agrandir.